Nous sommes tous "Charlie" !

Publié le par Norois

Mercredi 7 janvier, en fin de matinée, à Paris, deux criminels encagoulés ont lâchement assassiné aux fusils d'assaut plusieurs journalistes et dessinateurs de presse dans les locaux de Charlie Hebdo.

Ils ont aussi tué de simples citoyens dont le seul tort était de travailler dans un journal. Et un officier de police chargé de la protection de Charb, qui malgré son courage, n'a rien pu faire.

Ils ont enfin abattu un autre policier dehors, en l'achevant à terre d’une balle dans la tête.

Jamais dans l'histoire de la presse, sauf en 1933 via une bande de nazillons, une rédaction n'avait été à ce point décimée au seul de tort d'écrire, de dessiner et de penser librement.

Aujourd’hui l’ignominie et l’obscurantisme, sinon les ténèbres, ont foulé au pied la liberté de la presse et la démocratie.

En criblant de balles -fonctionnaires de police compris- ceux qui étaient l’honneur d’un métier et les représentants courageux de l’ordre républicain, ces fanatiques décervelés, ont aussi provoqué la République. Et les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité qu’au delà de tout elle incarne. En cette mesure, ces salopards, par cet attentat, ont aussi déshonoré l’esprit de tous les Livres, dont le Coran.

Ils ont enfin par ces crimes inqualifiables, par ces exécutions, porté atteinte à une "certaine idée de la France". A son âme, d'une certaine façon à "l'esprit français".

Aujourd’hui, les citoyens français, tous à égalité de droits quels que soient leurs opinions ou leurs croyances, ne peuvent se retrouver qu’autour de la République « une et indivisible » telle que la définît leur Constitution fondatrice.

Cette résistance ne peut être fondée que sur une seule pensée salvatrice et une seule vertu : la révolte contre l’intégrisme et le refus de toute soumission à l’indicible connerie.

Et pour une fois, pour ces salopards, reprenons Saint-Just : "Pas de liberté, pour les ennemis de la liberté"! Nous sommes tous CHARLIE !

Commenter cet article